TransQuébec Express - Le plus long chemin de fer au monde





L'auteure vous invite à lire
LA SUITE DES IDÉES
lucange@sympatico.ca






FINANCEMENT :
  • Caisse de dépôt et placement: 270,7 milliards
  • Le Mouvement Desjardins: actif 258,4 milliards
  • Banque Nationale: actif 230 milliards
  • Banque Laurentienne: actif 35 milliards
  • CSN-Fondaction: actif 1,57 milliard
  • FTQ: actif 12,2 milliards, etc., chiffres approximatifs
  • milliards investis dans les fonds de retraite (privé)
  • milliards versés pour des fondations
  • milliards dans les fonds-cies d’assurance
  • milliards investis ou cachés dans les paradis fiscaux
  • revenus par taxes directes et indirectes
    (pétrole, tabac, alcool, loto, etc.)

Les entreprises canadiennes auraient quelques 199 milliards d'investis dans les paradis fiscaux.
(Claude Vaillancourt, écrivain, président d'ATTAC-Québec)

Les nouvelles infrastructures appartiendraient à tous les gens du Québec par la création d’une société d’État.

L'exploitation multifonctionnelle serait confiée aux communautés territoriales et aux entreprises publiques et privées intéressées à l'utiliser.

Nous procèderions étape par étape - km par km - tronçon par tronçon - selon un agenda qui tiendrait compte des priorités des communautés et du développement de la région concernée.

TRAINS MULTIDISCIPLINAIRES : Soins médicaux, pharmacie, école, éducation, sciences, botanique, laboratoire, culture, cirque, concert, bibliothèque, théâtre, sports, cour de justice itinérante, soins animaliers, nature, observatoire, de luxe, gastronomie, familles nombreuses, personnes handicapées, transport des malades, des animaux et autres, possibilités illimitées... 

L'évaluation approximative du projet d'une durée de 20 ans est d'environ 30 milliards (9 500 km). Ce montant comprend le matériel roulant, ce qui s'y rapporte et ce qui en dépend... train-passager, train-marchandise incluant des wagons adaptés pour une clientèle spécifique.

Il faut calculer la rentabilité des revenus du premier tronçon, les droits de passage rémunérés en fonction du trafic ferroviaire tout en rajoutant les bénéfices et les économies collectives qu'il permettrait de générer. Les retombées économiques et sociales équilibreraient le bilan. (Explications : cf. Répercussions)

Plusieurs experts confirment que les dépenses engendrées par la construction de deux de ces tronçons défraieraient leurs coûts en peu de temps.

Effectivement, comme nation, nous sommes riches mais comme individu, nous sommes la 2ième province la plus pauvre au Canada et au 56ième rang des 60 provinces ou états de l'Amérique du Nord.

La construction d'une voie ferrée exige 66 pi. de largeur
Durabilité : 30 ans - aux frais de la compagnie ou des usagers.
La construction d'une route exige 300 pi. de largeur
Durabilité : 9 ans - aux frais des contribuables.

La construction de ce chemin de fer diminuerait les coûts d'entretien des routes : annuellement plusieurs milliards de dollars seraient économisés aux payeurs de taxes.

LE KUUJJUAQ


Retour à la page des mobiles