TransQuébec Express - Projet du plus long chemin de fer au monde





L'auteure vous invite à lire
LA SUITE DES IDÉES
lucange@sympatico.ca






Historique du travail accompli

Site révisé le 6 avril 2017

Les années passent... de notre beau Québec stagnent plusieurs régions, certaines agonisent et quelques-unes en meurent...

Les gens perdent de plus en plus confiance en leurs dirigeants dû à leur politique à court terme, les projets prometteurs ne sont qu'illusions...

Le projet du chemin de fer TRANSQUEBEC EXPRESS n'attend que le signal de départ.

Soyons confiants, optimistes et positifs...

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 9 avril 2016

L'année 2015 nous a fait vivre la plus longue campagne électorale de l'histoire du Canada: période stagnante, nouveaux décideurs, connaissance des dossiers...

Que l'année 2016 soit une période de décisions et de concrétisation de grands projets...

Le Chemin de fer TRANSQUÉBEC EXPRESS n'attend que la volonté de nos dirigeants politiques pour se mettre en marche...

Audace, vision et action...

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 24 mars 2015

Une nouvelle équipe de décideurs (ministres) est en place depuis les dernières élections provinciales du 7 avril 2014.

Quelques personnes influentes ont été rencontrées afin de les renseigner sur le projet et le travail accompli. La lente activité industrielle n'incite pas aux investissements et génère du chômage dans les régions surtout chez le monde minier.

Nous poursuivons notre démarche en espérant rencontrer un visionnaire lequel s'inspirerait de notre Constitution canadienne dont la condition première fut que les quatre provinces-mères soient reliées entre elles par un chemin de fer. Grande réussite !

Audace et ténacité...

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 4 avril 2014

Le nouveau gouvernement péquiste est en place :
En janvier 2013, rencontre avec le Secrétaire général par intérim du Secrétariat du développement nordique pour faire connaitre le projet du TransQuébec Express.

En mars, à Québec, rencontre avec le nouveau Secrétaire général du Secrétariat du développement nordique pour le familiariser au projet du TransQuébec Express.

En juillet, à Québec, rencontre avec un nouveau Secrétaire général du Secrétariat du développement nordique pour une demande de financement honnête concernant une étude de faisabilité relatif au prolongement du tronçon de Schefferville/Kuujjuaq.

En juillet, extrait de la lettre reçue du Secrétaire général :
"Tout en reconnaissant la qualité des objectifs de l'initiative que vous projetez, nous ne pouvons malheureusement pas appuyer votre projet, compte tenu de nos disponibilités budgétaires limitées.  Ce refus ne met pas en doute votre capacité de réaliser votre projet en recourant à d'autres sources de financement publiques et privées."

Le 20 octobre, mémoire écrit, présenté et expliqué devant deux commissaires et un auditoire dans le cadre de la "Commission sur les enjeux énergétiques du Québec." Video et document

Les gouvernements se succèdent, les décideurs changent et la concrétisation du projet est encore retardée.
La démarche se poursuit...

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 4 avril 2013

En septembre 2012, élections provinciales et changement de gouvernement - Approches auprès des nouveaux élus afin de faire connaitre et valoir le projet du TransQuébec Express, plusieurs rencontres avec des gens influents et importants ont suivies et la démarche se poursuit.

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 23 avril 2012

Approches personnelles auprès de plusieurs spécialistes afin de tisser des liens pour faciliter et accélérer la réalisation de ce grand projet. Des représentants influents des Premières Nations, du Nunavik, des compagnies minières, des gens du milieu et des représentants du gouvernement furent sensibilisés au cheminement de l’action.

Durant l’année, deux voyages m’amenèrent à Sept-Iles et l’un à Schefferville afin de connaître les gens de cette région éloignée et de me familiariser avec le territoire.

En décembre, la firme d’ingénierie GENIVAR a remis les résultats de son étude de préfaisabilité au gouvernement concernant le prolongement de Schefferville/Kuujjuaq (L'étude de préfaisabilité).

Présentation du projet du TransQuébec Express à des universitaires en maîtrise de l’UQAM, gestion de projets. L’étude leur fut très précieuse et les résultats de leur travail ont donné une dimension de modernité au projet.

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 5 avril 2011

Le prolongement de la ligne Sept-Iles/Schefferville vers Kuujjuaq est sur la bonne voie. Très près est le jour où un représentant de chacun des exploitants de ce tronçon seront à la même table afin d'élaborer une planification harmonieuse respectant le caractère collectif, multifonctionnel et durable du TransQuébec Express.

Plusieurs articles de journaux et de nombreuses entrevues radiophoniques ont fait état de notre présentation à la Commission parlementaire et des recommandations qui en sont découlées. Un article est paru dans le QuébecScience du mois de mars Destination Kuujjuaq, dans le journal Innuvelle de décembre 2010 Etude d'un train jusqu'à Kuujjuaq. Une entrevue aux émissions diffusées durant la semaine du 7 février sur le canal Historia, Écroux et boulons, « Le grand retour des trains ».

Le 24 février, les membres de la corporation Chemin de fer TransQuébec Express ont rencontré le ministre délégué aux Transports, M. Norman MacMillan, lui demandant de faire partie prenante des décisions qui seront prises par les firmes choisies afin de conserver l'orientation du projet qui se veut économique, social, multifonctionnel, durable, touristique et mobilisateur pour les jeunes du Québec.

Le 21 mars, une rencontre eut lieu auprès du ministère des Transports du Québec afin de s'assurer que l'orientation du projet soit préservée.

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 20 septembre 2010

La corporation Chemin de fer TransQuébec Express (CFTQE) fut légalement incorporée comme organisme sans but lucratif par lettres patentes en vertu de la IIIe Partie de la Loi sur les Compagnies, en date du 10 septembre 2010.

Pour la première fois de l'histoire de l'Assemblée nationale, un projet a fait l'objet d'une pétition laquelle fut présentée officiellement à l'Assemblée nationale. Ce projet fut expliqué en séance parlementaire, étudié par le Gouvernement lequel donna ses conclusions et fit ses recommandations.

Il s'agit du projet du TransQuébec Express, un chemin de fer de 9 500 kilomètres qui encerclerait notre province en passant par la Côte-Nord, le Nunavik et la Baie-James. Il a fait l'objet d'une pétition de 3 842 signataires présentée à l'Assemblée nationale le 29 avril dernier par le député de Roberval, M. Denis Trottier.

Le jeudi 23 septembre à 15h30, à la salle Louis-Hippolyte-La Fontaine de l'Hôtel du Parlement, les membres de la Commission parlementaire sur les Transports et l'Environnement ont entendu une présentation détaillée du projet de chemin de fer lui-même et ont échangé avec les promoteurs. Le Chef Georges Ernest Grégoire de la communauté Innu d'Uashat mak Mani-Utenam près de Sept-Iles, directement concerné par le projet, a témoigné ainsi que des représentants de groupes associés au transport ferroviaire et au développement régional.
(voir documents à la fin de cette section)

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 3 avril 2010

Le 20 mai 2009, la pétition (3 448 signataires) fut déposée à l’Assemblée nationale, maintenant le projet TransQuébec Express est connu de tous les députés.

Plusieurs rencontres ont eu lieu avec des chefs Autochtones lesquels étaient accompagnés de quelques membres de leur communauté afin de leur faire connaître et expliquer le projet à l’aide d’une présentation visuelle. Un article est paru dans Magazine Jobboom, Vol. 11 no.1, janvier 2010, lequel suggère le projet comme moyen de développement pour le Québec. Le Québec en 2020 – le rêve d’un train trans-Québec. En septembre eut lieu une approche auprès d’une importante firme d’ingénierie pour demander qu'elle devienne le chef d’orchestre du projet, la démarche se poursuit…

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 6 avril 2009

Les premiers mois de l’année furent consacrés à la révision de mon livre La suite des idées, édition révisée qui parut en mai 2008. Un travail long et précis fut exigé pour la préparation des documents concernant la Fondation TransQuébec Express laquelle fut déposée au registre le 15 août dernier. Son numéro d’entreprise fut obtenu le 26 mars 2009.

Une pétition fut lancée le 12 septembre 2008, plusieurs milliers de signatures furent recueillies. Cette pétition sera déposée prochainement à l’Assemblée nationale.

En février 2009, je fus élue vice-présidente lors des élections du conseil d’administration du Groupe TRAQ (Transport sur Rail Au Québec) plus de 502 membres.

Lors des dernières élections en novembre 2008, implication comme candidate pour le Parti Vert afin de faire connaître le projet et inciter les gens à respecter et protéger notre Environnement.

Interview à l’émission de Radio Canada Macadam tribus en octobre dernier, quelques réunions comme membre de la Coalition pour la décentralisation des régions fondée par Me Claude Béland et dont le président est M. Roméo Bouchard. Participation à plusieurs débats dont l’un fut télévisé (2 heures), colloques, articles de journaux, entrevues téléphoniques et les rencontres se poursuivent.

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 30 avril 2008

En juin 2007, vers la Gaspésie, voyage de rencontres de gens intéressés par le projet avec présentations du montage. En septembre, poursuite des rencontres en Gaspésie et vers la Côte Nord, périple à bord du train « le Tshiuetin » de Sept-Iles à Schefferville afin de me familiariser avec la région et avec ses sympathiques habitants.

Lettre ouverte dans Le Journal de Québec du 19 octobre 2007,
Le rail au service des régions, interview radiophonique, symposium, colloque ferroviaire et les rencontres se poursuivent.

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 26 mars 2007

En mai 2006, lors d’un important colloque ferroviaire : lancement du livre La suite des idées dont je suis l’auteure. Un chapitre énumère les étapes à suivre pour enclencher concrètement le projet du TransQuébec Express. Des rencontres avec des gens influents et importants se poursuivent ainsi que des présentations audio-visuelles à des auditoires intéressés.

Plus de 10 000 nouveaux visiteurs ont virtuellement parcouru La belle Province à bord du TransQuébec Express.

Lors de la venue du premier train de banlieue à St-Jérôme, un article important parut dans l’hebdomadaire L’Écho du Nord de décembre 2006 décrivant le projet du TransQuébec Express.

Au Québec, l’année 2006 a vu disparaître des milliers d’emplois dont seulement en février dernier plus de 33 100 d’où l’urgence de créer un projet de société pour générer des l’emplois à tous ces travailleurs des régions qui se retrouvent sans travail.

La protection de l’environnement est devenue la priorité mondiale. Ce train est le moyen de transport qui répond à ce respect de la Nature.

Le processus de réalisation est en cours et un fonds est constitué.

© Michelle Lalande-Dery

Site révisé le 14 mars 2006

Les rencontres se poursuivent : colloques, événements et congrès, entretiens avec les décideurs de la province et du pays. Implication avec un groupe de passionnés de ferroviaire; leur compétence, leur sagesse et leur appui m’aident à aller de l’avant.

Un montage audiovisuel décrivant le projet fut présenté à plusieurs classes d’élèves de 5e et 6e année. Quel impact positif sur ces Jeunes ! Suite à cette présentation, les étudiants organisèrent un voyage à la Baie James afin de découvrir leur territoire. Plusieurs trouvèrent leur voie : biologiste, botaniste, inventeur, ingénieur, géologue, journaliste, le goût du voyage et une curiosité aiguisée… Deux futurs décrocheurs ont décidé de poursuivre leurs études avec conviction pour devenir ingénieur : construire des ponts et creuser des tunnels.

Une étude de faisabilité sur un tronçon est en cours.

Plus de 4 000 nouvelles personnes Jeunes de cœur ont visité ce site jusqu’à ce jour.

Pour l’année 2006 : la création d’une fondation TransQuébec Express et l’enclenchement du processus concret de réalisation.

© Michelle Lalande-Dery

 

Site révisé le 20 mars 2005

Depuis l’ouverture de ce site, plusieurs personnes compétentes, influentes, conscientes et entreprenantes se sont manifestées pour faire avancer le projet.

Plusieurs ministères au niveau fédéral et provincial (Transports, Développement économique, Tourisme et autres) furent approchés; des compagnies, des municipalités, très intéressées par la mise en œuvre de ce chantier, veulent y participer.

Une démarche gouvernementale et un financement de départ sont nécessaires pour aller de l’avant; plusieurs suggestions sont soumises.

L’année 2004 fut consacrée à faire connaître le projet, à communiquer et à rencontrer des gens du milieu, des maisons d’enseignement, des décideurs, des spécialistes du secteur ferroviaire, des experts en gestions et autres : des personnes-clé.

L’année 2005 sera de trouver un fonds de financement et de réunir des partenaires majeurs afin d’enclencher la première phase du projet du plus long chemin de fer au monde.

© Michelle Lalande-Dery


Suggestions